Empreintes de la Grande Guerre | Reims Tourisme
Vous êtes ici

Empreintes de la Grande Guerre

À mi-chemin entre Verdun et Chemin des Dames, coup de projecteur sur l’ancien front de Champagne

Play

Publié le 28 août 2020 par Pascal M.

Les caves de la Champagne font rêver les visiteurs du monde entier comme ses tranchées faisaient frémir les combattants de multiples horizons un siècle plus tôt. Heureusement, les premières ont éclipsé les secondes une fois la paix revenue, mais les heures tragiques que vécut la plaine de Champagne se feuillettent encore comme un grand livre d’histoire à ciel ouvert.

C. Richez

Fort de La Pompelle : le dernier rempart

Reims n’a pas oublié qu’elle lui doit une fière chandelle. Seuls d’humbles vestiges témoignent de l’existence d’une ceinture de forts disposée en arc de cercle autour de la ville. Mais le fort de La Pompelle, dont les défenseurs tinrent héroïquement tête aux assauts allemands quatre années durant, jouit à ce titre d’une belle retraite bien méritée. Bien méritée mais pas toujours paisible… les nombreux visiteurs de son musée ne lui laissant que peu de répit ! Il faut dire que ses riches collections offrent une remarquable restitution de l’expérience des combats de la Grande Guerre. Une introduction incomparable qui vous donnera sans doute envie de suivre ce passionnant fil de l’histoire qu’est la route de Verdun… 

En savoir plus

Quand l’histoire devient voyage

Les stèles, cimetières et mémoriaux qui bordent la D931 échapperont parfois à votre vigilance. Mais ce serait dommage, sous prétexte qu’elle requiert un détour de 3 km, de manquer l’occasion d’une escapade en Russie, vous ne trouvez pas ? Car quelle vision extraordinaire que celle de la chapelle russe de Saint-Hilaire-le-Grand et de son cimetière !

Plus à l’est, entre Saint-Hilaire et Souain, l’étonnante nécropole de la Ferme des Wacques évoque quant à elle les cromlechs, ces alignements de pierre circulaires préhistoriques qui fascinent les hommes depuis des siècles.

Les souvenirs militaires disséminés dans tout le nord de la Champagne font bien sûr œuvre d’une indispensable mémoire. Mais la Grande Guerre, véritable creuset des peuples, des cultures et des croyances, maintient aussi son pouvoir d’éveil de l’imaginaire et de l’émotion, tel un voyage immobile.

Le centre d’interprétation Marne 14-18, mémoire vivante d’un cataclysme

À l’évidence, le site ne peut pas se targuer du même vécu que le fort de La Pompelle. Pourtant il vous sera facile d’entrer dans la peau de ces hommes et ces femmes, nos si proches ancêtres, qui eurent à affronter l’implacable adversité de la guerre. Avant d’entamer la visite de cet espace muséographique dense et astucieusement animé, vous pourrez même choisir le personnage dans la peau duquel vous parcourrez les sept espaces scénographiques qui abordent le conflit sous autant d’angles différents : une interactivité maximale pour une immersion complète dans 14-18.

En savoir plus

A ne pas manquer aux alentours

Monument de Navarin

Site et monument historique

Nécropole nationale de Souain-La Crouée

Site et monument historique

Monument Américain du Blanc Mont

Site et monument historique