Le Sud des Ardennes, un ailleurs si proche | Reims Tourisme
Vous êtes ici

Le Sud des Ardennes, un ailleurs si proche

Rencontre avec le loup, Paul Verlaine, le baroque italien et Roland Garros

Publié le 4 août 2020 par Pascal M.

Quel est le point commun entre ces 4 sujets ? La région de Rethel et de Vouziers, cette terre de transition entre les immenses étendues champenoises et les mystérieuses forêts ardennaises. À seulement quelques encablures des caves de Champagne, vous y ferez des découvertes qui pourraient vous entraîner bien loin…

Anne FREZARD

Cœur de loup

Vont-elles devenir les stars ardennaises de l’été ? En tout cas, les boules de poils qui ont vu le jour fin avril au Parc Argonne Découverte, tout près de Vouziers, ont de quoi faire chavirer le cœur des visiteurs.

Grâce à son approche ludique et pédagogique, au contact des animaux, le parc est devenu le site payant le plus visité du département. Une belle reconnaissance pour l’animal fétiche des lieux, le fier et noble loup.

D’autant que celui-ci est loin d‘être seul : autour de lui, entre visites libres et animations avec l’équipe, c’est une véritable Arche de Noé, dont émerge l’attendrissante frimousse du raton laveur, qui vous accueillera. Enfin, la nuit sera votre hôte dans l’espace Nocturnia : hérissons, genettes, grenouilles, rongeurs, sans oublier les fascinantes chauve-souris, vous les observerez toutes, ces bébêtes qui s’activent dès lors que nous autres humains fermons l’œil…

Plus d'infos

CD08 C.Hocquart

Un musée, 3 conflits et un sanglier : une histoire d’identité

Un colossal sanglier annonce fièrement le massif des Ardennes, sur l’aire d’autoroute qui porte son nom : Woinic, pacifique mastodonte de 8 m de hauteur, est un hommage au glorieux passé métallurgique du département et au massif lui-même, dont le farouche animal est le symbole.

Tout près de là, à l’écart de l’A34, un lieu se veut un autre témoignage de l‘histoire locale, mais d’une facette bien plus tragique : le musée Guerre & Paix en Ardennes traite des trois conflits qui ont tour à tour meurtri la terre ardennaise, la guerre franco-prussienne de 1870 puis les deux guerres mondiales.

C’est d’ailleurs en cela que réside l’originalité de cet espace de 4000 m2, qui rappelle que les Ardennes sont un trait d’union entre la France et le nord de l’Europe, et pas toujours pour le meilleur...

À la diversité des thèmes s’ajoute celle des riches collections, qui rassemblent matériel lourd, armement, uniformes et coiffes et objets de la vie quotidienne du soldat. Une passionnante et enrichissante remontée dans le temps.

En savoir plus sur le musée

A ne pas manquer aux alentours